Message du président - mars 2017

David White, MD, CCMF, FCMF, président

Le leadership en période de turbulence

Nous vivons des temps turbulents. Chaque jour semble apporter d’autres nouvelles de conflits, de controverse et de commotion. La tourmente est sans relâche au sein de la politique internationale et nationale, et les soins de santé sont eux aussi entraînés dans la controverse. Les plus grands débats portent sur le financement des soins de santé, notamment, quels sont les coûts acceptables, qui devrait payer, quel est le rôle du gouvernement et comment rémunérer les médecins et les autres travailleurs de la santé. Ces discussions ne se limitent pas aux aspects financiers directs; un débat animé s’étend aux domaines comme les services qui devraient être couverts, qui devraient offrir quels services et comment définir ce dont on a « besoin » par rapport à ce dont on « désir ». Nous discutons également des questions importantes de l’accès aux soins, des charges de travail, du mode de vie, des normes et de la réglementation.

Lorsque le débat prend de l’ampleur; il semble jeter plus de chaleur que de lumière. On met de côté les faits, on les déforme ou on les utilise sélectivement. En tant que médecins, nous sommes parfaitement conscients de la nécessité d’ancrer la pratique clinique sur de solides données probantes. Pourtant, il semble particulièrement difficile de le faire dans le cadre de la politique des soins de santé, en partie en raison de ces mêmes données probantes. Nous savons très bien que peu importe le scénario, les « meilleures données probantes » évoluent constamment. Il arrive même qu’elles changent drastiquement, par exemple, en raison d’une découverte, lorsqu’une étude antérieure se révèle profondément imparfaite, ou lorsqu’on découvre qu’un médicament qui était « une véritable percée » comporte des risques considérables. En politique, tout comme en clinique, nous devons activement générer et étudier les meilleures données probantes.

Les rôles fondamentaux du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) sont d’offrir un leadership à la profession, des conseils et du soutien à ses membres, surtout lorsque le temps est aux changements.

Plusieurs piliers importants contribuent à la force du CMFC. Il faut à tout prix articuler la valeur bien établie du rôle des médecins de famille dans un système de soins de première ligne solide. Plusieurs leaders politiques ont l’air de comprendre ce fait élémentaire. Par contre, transformer cette compréhension en soutien solide du modèle du Centre de médecine de famille et en soutien financier équitable pour la prestation de soins complets, globaux et continus reste un défi. Appuyer la recherche de qualité, fournir un forum pour la diffusion de ce travail et un débat éclairé sont essentiels. L’engagement de nos membres est l’une des bases les plus importantes de tout cela.

À titre de président du CMFC, j’ai le privilège de constater directement cet engagement dans les personnes qui participent aux nombreux comités du Collège, aux réunions des sections provinciales et aux forums des membres. La force de notre profession repose sur un tel engagement, surtout en ces temps turbulents.

David White, MD, CCMF, FCMF

Copyright © 1996-2018 Le Collège des médecins de famille du Canada