Former de futurs dirigeants en santé des réfugiés

le 6 juin 2016

Ottawa (Ontario), le 6 juin 2016. – La Canadian Collaboration for Immigrants and Refugee Health a tenu son quatrième Institut d’été national sur la santé des réfugiés du 31 mai au 5 juin derniers. Ce programme unique et novateur à l’intention des étudiants en médecine portait sur la connaissance et les outils nécessaires au développement et à la direction de programmes de proximité sur la santé des réfugiés. Cette année, nous avons accueilli des participants de onze universités canadiennes, du Caire et de Beyrouth.

« Dans le cadre de ce programme, des médecins rassemblent leurs forces pour former des étudiants canadiens et étrangers pour en faire des chefs de file du domaine de la santé. Nous préparons les médecins de demain à prendre soin des réfugiés et à procurer des services opportuns et novateurs aux familles réfugiées. Ce programme permet d’investir dans le développement des capacités au Canada et ailleurs. Il s’agit d’un réel tremplin pour la santé globale et les soins prodigués sur le terrain grâce à Médecins Sans Frontières », explique le Dr Kevin Pottie, chercheur à l’Institut de recherche Bruyère et médecin au Centre de médecine familiale Bruyère.

Plus de 1600 diplômés qui ont terminé le programme sont devenus des dirigeants au sein de projets axés sur la santé des réfugiés au pays et à l’étranger, dans des domaines comme la médecine familiale, la pédiatrie et l’obstétrique. Le programme intensif d’une semaine s’est tenu au Centre catholique pour immigrants d’Ottawa, et 100 réfugiés originaires d’une dizaine de pays y ont participé. « Ce fut une expérience extraordinaire que de pouvoir apprendre d’experts de chacun des domaines. Non seulement étions-nous en mesure d’échanger avec des médecins ayant une grande expérience pratique, mais nous avons pu interagir avec réfugiés sur le plan personnel, ce qui fut la plus profonde expérience d’apprentissage », affirme Juliana Barrera, étudiante en médecine à l’Université d’Ottawa. Les étudiants ont appris à communiquer avec les réfugiés, organisé des sorties dans les épiceries dans le cadre d’un programme spécial de nutrition et ont pris des repas avec des familles de réfugiés.

Comme nouveauté cette année, l’Institut d’été national sur la santé des réfugiés a commencé à répondre aux besoins urgents de la collectivité en matière de compétences et de services axés sur la santé mentale. Comme l’explique le Dr Pottie, « Les Drs Anne Mantini et Morton Beiser ont dirigé un projet d’interventions communautaires pour aider les réfugiés atteints du trouble de stress post-traumatique, une innovation dans le programme annuel. Ce projet aura une incidence directe sur les réfugiés qui ont vécu des atrocités avant d’être accueillis par le Canada. Nous nous affairons à l’optimisation des capacités en santé mentale auprès des prochaines générations de praticiens en faveur des réfugiés partout au pays. »

Cette année, l’Institut d’été national sur la santé des réfugiés a été dirigé par les Drs Pottie, Gruner et Ponka du Centre de médecine familiale de Bruyère; le Dr Kassam de l’Université d’Ottawa; Heather Thompson, infirmière praticienne au Centre de santé communautaire de la Côte-de-Sable, et la Dre Anne Mantini du Centre for Urban Health Solutions de l’Hôpital St. Michael’s de Toronto. Nous avons eu la chance d’être appuyés par de généreux commanditaires : Médecins Sans Frontières Canada, le Collège des médecins de famille du Canada et le Centre collaborateur de l’OMS de l’Institut de recherche Bruyère.

Au sujet de l’Institut de recherche Bruyère

L’Institut de recherche Bruyère soutient les chercheurs qui contribuent à faire du réseau de la santé un système amélioré, plus réceptif, et qui offre les meilleurs soins aux patients et aux familles. L’Institut de recherche Bruyère est ravi de s’associer à Soins continus Bruyère, à l’Université d’Ottawa et à d’autres partenaires pour proposer des solutions afin d’améliorer la santé et les soins des Canadiennes et des Canadiens âgés et fragiles. Les travaux de recherche de l’Institut sont principalement concentrés sur les données probantes, l’évaluation du système de santé, la santé du cerveau, la gériatrie, la réadaptation et les soins primaires.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Anne-Laure Grenier
Coordonnatrice des communications et des projets
Institut de recherche Bruyère
Téléphone : 613-562-6262, poste 4024

Copyright © 1996-2018 Le Collège des médecins de famille du Canada