Message du président

Guillaume Charbonneau, MD, CCMF, FCMF

L’avenir de la médecine de famille

Pour assurer l’avenir de notre spécialité, nous savons qu’il est important de promouvoir la médecine de famille auprès des étudiants en médecine. Les meilleurs systèmes de santé reposent sur une première ligne efficace, et les médecins de famille doivent assumer un leadership fort pour que celle-ci soit performante. Il est donc important qu’un nombre suffisant d’étudiants choisissent la médecine de famille pour répondre aux besoins de la population. Mais pour moi, cela ne suffit pas.

Il faut aussi que les étudiants qui choisissent de se spécialiser en médecine de famille le fassent par passion. Il faut qu’ils croient en la grande valeur de notre spécialité et qu’ils veuillent nous aider à remplir notre mandat social. Nous devons attirer et développer les meilleurs leaders des prochaines générations.

Les Groupes d’intérêt en médecine de famille, créés par notre Collège au début des années 2000, sont un puissant outil pour y arriver. D’abord, ils permettent à des étudiants en médecine de développer leur leadership en s’impliquant dans leurs activités. De plus, ces groupes soutiennent les étudiants qui ont une vision positive de la médecine de famille et ils leur permettent de rayonner dans la communauté universitaire.

L’un des plus grands avantages qu’offrent les GIMF, c’est d’aider les étudiants à mieux comprendre nos différents types de pratique et de leur donner des exemples positifs d’histoires personnelles de médecin de famille en pratique. Pour cela, les GIMF ont besoin de votre participation à leurs activités. Si vous êtes intéressés, je vous encourage à leur faire part de votre intérêt en écrivant au GIMF de votre région. Les sections provinciales du CMFC et les départements de médecine de famille nous aident grandement à soutenir ces groupes, et nous leur en sommes très reconnaissants.

J’ai participé à de nombreux évènements des GIMF dans les dernières années et j’ai encore plusieurs de leurs activités à mon horaire pour cette année. J’espère toujours que ma participation permettra d’influencer positivement la perception qu’ont les étudiants de notre spécialité et de susciter des vocations.

Néanmoins, avec le temps, je réalise que le plus grand bénéfice est pour moi. Le contact avec les étudiants et leurs questions me rappellent mes propres études, les rêves et les espoirs qui ont alimenté mes objectifs de carrière. Ils me permettent de ne pas oublier ce sentiment d’optimisme et de croire que la relève continuera notre quête de toujours améliorer le service que nous offrons à nos patients.

 

Copyright © 1996-2018 Le Collège des médecins de famille du Canada