Le cancer du sein - Pour déceler précocement les bosses

Révision 2015
Le Collège des médecins de famille du Canada

Ce texte vous donne un aperçu général du sujet et peut ne pas s'appliquer à tous les cas. Pour savoir si ces renseignements s'appliquent à vous et pour obtenir de l'information supplémentaire sur le sujet, consultez votre médecin de famille.

Qu’est-ce que le cancer du sein?

Le cancer du sein commence dans le tissu mammaire. La plupart des tumeurs qui apparaissent dans le tissu mammaire sont bénignes (non cancéreuses). Toutefois, quelques-unes sont cancéreuses, mais elles ne se sont pas encore propagées à d’autres parties du corps. Ce type de cancer s’appelle « in situ » et, dans de nombreux cas, un traitement peut le guérir. Le type le plus grave de cancer est le cancer « invasif », c’est-à-dire que les tumeurs cancéreuses se sont propagées à d’autres parties du corps.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes, après le cancer de la peau. La bonne nouvelle est que le taux de décès liés au cancer du sein s’est abaissé depuis quelques années. Cela est probablement attribuable à la régularité des mammographies de dépistage et des examens des seins, qui peuvent aider à détecter les cancers du sein plus tôt, lorsque le traitement peut s’avérer être des plus utiles. Les hommes peuvent aussi avoir un cancer du sein, mais cela est peu fréquent.

Quelle est la cause du cancer du sein?

La cause exacte du cancer du sein est inconnue. Certains facteurs de risque semblent accroître les probabilités qu’une femme soit atteinte de cancer. Par exemple, on estime qu’environ 10 % des cas de cancer du sein sont héréditaires (de famille). Dans beaucoup de ces cas, une femme a hérité d’un de ses parents d’un gène qui a muté (qui s’est modifié de sa forme normale). Cette mutation du gène augmente les chances qu’une femme soit atteinte du cancer du sein.

Quels gènes causent le cancer du sein héréditaire?

Les gènes se comptent par dizaines de milliers chez tout le monde. Deux de ces gènes sont appelés BRCA1 et BRCA2. Normalement, ces gènes contribuent à freiner la croissance des tumeurs cancéreuses. Cependant, une femme peut parfois hériter d’une mutation (forme anormale) du BRCA1 ou du BRCA2 de sa famille, et cette femme a donc plus de chances d’être atteinte du cancer du sein. Les mutations de ces deux gènes ont aussi été liées au cancer des ovaires.

Les chercheurs croient que des mutations de gènes autres que le BRCA1 et le BRCA2 sont aussi en cause dans le cancer du sein. Les scientifiques cherchent actuellement à identifier ces gènes.

Le cancer du sein semble toucher ma famille. Que devrais-je faire?

Discutez de vos antécédents familiaux avec votre médecin. Celui-ci vous demandera entre autres quel est votre lien familial avec les femmes qui ont été atteintes du cancer du sein et à quel âge ces femmes ont reçu le diagnostic.

La présence de cancer du sein chez au moins deux membres de la famille immédiate (mère, sœurs, enfants) indique que la mutation du gène BRCA1 ou BRCA2 est probablement présente dans votre famille. Les autres signes indiquant que vous pourriez être porteuse de la mutation du gène sont :

  1. si une parente immédiate a été atteinte du cancer du sein avant l’âge de 50 ans;
  2. si une parente immédiate a été atteinte du cancer des ovaires.

 

Bien que quiconque ayant une parente immédiate qui a été atteinte du cancer du sein présente un risque accru, la plupart des femmes ne sont pas atteintes du type héréditaire du cancer du sein.

Devrais-je subir un test pour savoir si je suis porteuse du gène du cancer du sein?

Si vous présentez des signes que vous pourriez être à risque d’avoir un cancer du sein héréditaire, une conversation avec votre médecin pourrait vous aider à décider si le test génétique vous convient. Votre médecin vous parlera des avantages, des limites et des risques associés au test.

Certaines femmes veulent savoir si elles sont porteuses d’une mutation, car elles sont d’avis que le fait de savoir les soulagera (si le test est négatif) ou les aidera à composer avec le risque d’avoir un cancer du sein et permettra à ces dernières et à leur médecin de surveiller étroitement l’apparition de signes de cancer (si le test est positif). Toutefois, certaines autres femmes préfèrent rester dans l’ignorance, car elles sont d’avis que si elles savaient qu’elles sont porteuses du gène, l’information serait trop lourde à porter.

Le test génétique peut aider à évaluer le risque de cancer du sein chez certaines patientes. Dans tous les cas, vous pouvez prendre soin de la santé de vos seins de différentes façons.

Comment puis-je déceler précocement un cancer du sein?

Pour mieux déceler les masses qui pourraient être cancéreuses, il faut prendre deux mesures :

  1. subir régulièrement une mammographie;
  2. se faire examiner les seins par un médecin une fois par année.

Ensemble, ces deux mesures vous donnent une meilleure chance de dépister le cancer dès que possible. Le dépistage précoce du cancer du sein rend le traitement beaucoup plus facile et efficace.

Qu’est-ce que la mammographie?

La mammographie est le moyen le plus efficace de dépister rapidement un cancer du sein, soit jusqu`à deux ans avant de pouvoir palper la masse. La mammographie est un type spécial de radiographie des seins. Elle est sans danger parce qu’elle nécessite très peu de rayonnement.

Comment se fait la mammographie? Est-ce que ça fait mal?

Votre sein repose sur un plateau et l’appareil radiographique s’abaisse graduellement sur le sein jusqu’à ce que vous ressentiez une pression. Cette pression est nécessaire pour étaler le sein afin de prendre une bonne radiographie du tissu mammaire. La pression peut être désagréable, mais ne dure que quelques secondes, le temps de prendre la photo.

À quelle fréquence devrais-je subir une mammographie?

Si vous êtes âgée de plus de 50 ans, vous devriez subir une mammographie et vous faire examiner les seins régulièrement par votre médecin de famille, en général annuellement ou tous les 2 ans. Si vous présentez des facteurs de risque de cancer du sein (p. ex., si vous avez des antécédents familiaux), votre médecin pourra vous demander de subir une mammographie plus souvent ou de la subir plus tôt.

À quelle fréquence le médecin devrait-il examiner mes seins?

Vous devriez subir un examen des seins en plus d’une mammographie tous les ans ou tous les deux ans dès l’âge de 50 ans. Discutez avec votre médecin si vous êtes âgée de moins de 50 ans et présentez des antécédents familiaux de cancer du sein. Il pourra vous examiner les seins plus souvent ou plus tôt après avoir discuté de vos facteurs de risque.

Changements à rechercher dans vos seins

Si vous remarquez l’un ou l’autre des changements suivants dans vos seins, parlez-en à votre médecin immédiatement :

  • nouvelle bosse, même si elle n’est pas douloureuse ni sensible;
  • épaississement inhabituel des seins;
  • écoulement collant ou sanguinolent des mamelons;
  • changement de la peau des mamelons ou des seins, par exemple apparition de fossettes ou de plis;
  • augmentation inhabituelle de la taille d’un sein;
  • un sein beaucoup plus bas que l’autre.

 


 

Ces renseignements éducatifs ont été élaborés et adaptés par le Collège des médecins de famille du Canada à partir de documents créés par l'American Academy of Family Physicians, avec sa permission. Les renseignements sont revus et mis à jour régulièrement par des médecins de famille membres du Comité sur l’éducation des patients du CMFC, qui s’appuient sur la littérature médicale fondée sur les données probantes. Ce programme bénéficie d’une subvention à visée éducative de la Banque Scotia à la Fondation pour la recherche et l'éducation.

Des pages peuvent être reproduites à des fins éducatives, à but non lucratif seulement. 

Connexe

Cancer, Éducation des patients, Santé des femmes
Copyright © 1996-2018 Le Collège des médecins de famille du Canada