L'anémie - Lorsque le sang est pauvre en fer

2011 rev.
le Collège des médecins de famille du Canada

Ce texte vous donne un aperçu général du sujet et peut ne pas s'appliquer à tous les cas. Pour savoir si ces renseignements s'appliquent à vous et pour obtenir de l'information supplémentaire sur le sujet, consultez votre médecin de famille.

Qu’est-ce que l’anémie?

L’anémie est un problème de santé lié aux globules rouges qui se manifeste lorsque votre sang ne contient pas suffisamment d’hémoglobine. L’hémoglobine est une protéine contenue dans vos globules rouges; elle transporte l’oxygène de vos poumons vers le reste du corps. L’anémie peut priver votre organisme de l’oxygène dont il a besoin pour survivre.

De nombreux facteurs peuvent causer l’anémie. La cause la plus fréquente est le manque de fer dans le sang. Le fer est une substance minérale dont l’organisme a besoin pour produire de l’hémoglobine. L’anémie causée par une déficience en fer se nomme anémie ferriprive. Certaines personnes diront que « leur sang est bas ».


Symptômes de l’anémie

  • Souvent, il n’y a aucun symptôme
  • Pâleur
  • Sensation de fatigue
  • Essoufflement plus prononcé durant un exercice
  • Fringales inhabituelles (connues sous le nom de pica)
  • Rythme cardiaque accéléré
  • Mains et pieds froids
  • Ongles cassants et perte de cheveux
  • Maux de tête
  • Vertiges ou étourdissements
  • Souvent, les symptômes apparaissent graduellement, si bien qu’on ne constate pas de baisse soudaine de l’énergie.

Qu’est-ce qui peut causer une carence en fer dans le sang ?

Plusieurs causes peuvent expliquer le manque de fer dans le sang.

Une alimentation pauvre en fer. La déficience en fer peut être causée par une consommation insuffisante d’aliments riches en fer. Ce problème est plus marqué chez les enfants et les jeunes femmes. Les jeunes enfants qui boivent de grandes quantités de lait et ne consomment pas beaucoup d’aliments riches en fer et les jeunes femmes qui sont végétariennes ou qui suivent des diètes à la mode sont à risque d’un manque de fer.

Les poussées de croissance. Les enfants de moins de trois ans grandissent tellement vite que leur corps peut avoir de la difficulté à maintenir la quantité de fer dont ils ont besoin.

La grossesse. Les femmes enceintes ou qui allaitent ont besoin de plus de fer. C’est pourquoi les femmes enceintes doivent faire mesurer leur taux d’hémoglobine et consommer plus d’aliments riches en fer ou même prendre chaque jour un comprimé de fer.

La perte de sang. C’est la cause la plus fréquente de l’anémie ferriprive chez les adultes. Les femmes en particulier perdent du sang chaque mois au moment de leurs menstruations. Des menstruations abondantes peuvent causer une anémie.

Un saignement interne, par exemple au niveau du tube digestif, peut entraîner une perte de sang. Un ulcère d’estomac, une colite ulcéreuse, un cancer ou la prise d’un anti-inflammatoire comme l’ibuprofène ou l’aspirine sur une période prolongée peut causer un saignement de l’estomac ou de l’intestin. C’est pourquoi il est si important de trouver la cause de l’anémie.

L’incapacité d’absorber le fer. Le fer contenu dans vos aliments est absorbé par le petit intestin. Les maladies qui nuisent à la capacité de votre petit intestin d’absorber les nutriments, comme la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque, peuvent expliquer le faible niveau de fer dans votre organisme. Certains aliments ou médicaments, y compris le lait, les antiacides ou les médicaments visant à réduire l’acidité gastrique, peuvent empêcher votre corps d’absorber le fer.

Comment peut-on diagnostiquer l’anémie?

Si vous pensez souffrir d’anémie, parlez-en à votre médecin de famille. Une analyse sanguine permet de diagnostiquer l’anémie. Il pourra vous prescrire d’autres tests pour trouver la cause de l’anémie.

Comment peut-on traiter l’anémie?

Le traitement est fonction de ce qui cause l’anémie. Par exemple, si l’anémie est causée par une perte abondante de sang, il faut identifier et traiter la cause du saignement. Si l’anémie est causée par une alimentation pauvre en fer, votre médecin pourra vous suggérer de consommer des aliments riches en fer ou de prendre des comprimés de fer.

Peut-on prévenir l’anémie?

On peut prévenir certaines formes d’anémie, notamment celles causées par une alimentation pauvre en fer, en mangeant des aliments qui contiennent du fer. Voir la liste des aliments riches en fer ci-dessous.

Les nourrissons doivent commencer à manger des céréales dès l’âge de 4 à 6 mois et les laits maternisés devraient contenir du fer.

Aliments riches en fer :

  • Le foie et les autres viandes rouges
  • Les fruits de mer et les poissons (p.ex. les sardines)
  • Les fruits secs, p.ex. abricots, prunes et raisins secs
  • Les noix
  • Les légumineuses, surtout les fèves de Lima
  • Les légumes à feuillage vert, p.ex. légumes verts, persil, épinard et brocoli
  • La mélasse foncée
  • Les céréales à grains entiers
  • Les aliments enrichis de fer comme de nombreux pains et céréales (vérifiez les étiquettes)

Comment puis-je augmenter ma consommation de fer?

Mangez les aliments riches en fer énumérés ci-dessus en plus grande quantité. L’organisme n’absorbe qu’une petite quantité du fer contenu dans les aliments.

C’est le fer contenu dans les viandes qui est le mieux absorbé par l’organisme. Pour maximiser l’absorption du fer contenu dans les aliments, mangez au même repas une petite quantité de viande et d’autres sources de fer, comme certains légumes par exemple. Pour aider l’organisme à mieux absorber le fer, on peut aussi prendre des comprimés de vitamine C à fortes doses ou consommer des aliments riches en vitamine C, tels les agrumes (p.ex. les oranges) ou les jus d’agrumes, au même repas que des aliments riches en fer ou au moment de prendre des comprimés de fer.

La cuisson des aliments dans les casseroles de fonte augmente le contenu en fer des aliments.

Certains aliments nuisent à l’absorption du fer, notamment le café, le thé, les œufs, le lait, les fibres et la protéine de soja. Essayez d’éviter de consommer ces aliments lorsque vous mangez des aliments riches en fer.

Les comprimés de fer peuvent-ils causer des problèmes?

Il peut être dommageable de prendre des comprimés de fer pour tenter de prévenir ou de traiter l’anémie sans en parler d’abord à votre médecin. Ceci peut également rendre plus difficile de poser le diagnostic d’anémie et masquer un trouble plus sérieux qui serait la cause de l’anémie.

Les comprimés de fer peuvent aussi causer des maux ou des brûlures d’estomac et de la constipation. Si vous éprouvez des malaises, parlez-en à votre médecin. Les conseils ci-dessous peuvent contribuer à soulager ces malaises.

Si vous prenez des comprimés de fer

  • Prenez-les au moment des repas.
  • Prenez-les graduellement. Prenez un comprimé par jour pendant trois à cinq jours, puis deux comprimés par jour jusqu’à ce que vous soyez à l’aise avec cette quantité. Augmentez le nombre de comprimés jusqu’à ce que vous preniez la quantité recommandée par votre médecin.
  • Évitez de prendre des comprimés de calcium, de zinc ou de cuivre ou des multivitamines contenant l’une ou l’autre de ces substances minérales dans les deux heures précédant ou suivant la prise de comprimés de fer.
  • Évitez de prendre des antiacides dans les deux heures précédant ou suivant la prise de comprimés de fer.
  • Si vous souffrez de constipation, augmentez la quantité de fibres dans vos aliments et augmentez également votre consommation d’eau et d’autres liquides. Même si les fibres peuvent ralentir l’absorption du fer par l’organisme, les aliments qui en contiennent constituent néanmoins une source de fer. Votre corps absorbera un peu de fer, ce qui est mieux que rien du tout.
  • Ne prenez pas de comprimés de fer au coucher s’ils vous donnent des maux d’estomac.
  • Si une sorte de comprimés de fer vous cause des problèmes, parlez-en à votre médecin. Il vous conseillera peut-être une autre formule ou une autre marque.
  • Rangez vos comprimés de fer dans un endroit sûr. L’empoisonnement au fer est l’une des principales causes de décès accidentels chez les enfants. Les comprimés de fer ressemblent souvent à des bonbons.

RÉFÉRENCES

  1. Bross MH, Soch K, Smith-Knuppel T. Anemia in older persons. Am Fam Physician. 2010 Sep 1;82(5):480-7.
  2. Janus J, Moerschel SK. Evaluation of anemia in children. Am Fam Physician. 2010 Jun 15;81(12):1462-71. Review.
  3. Killip S, Bennett JM, Chambers MD. Iron deficiency anemia. Am Fam Physician. 2007 Mar 1;75(5):671-8. Review. Erratum in: Am Fam Physician. 2008 Oct 15;78(8):914.



    Ces renseignements éducatifs ont été élaborés et adaptés par le Collège des médecins de famille du Canada à partir de documents créés par l'American Academy of Family Physicians, avec sa permission. Les renseignements sont revus et mis à jour régulièrement par des médecins de famille membres du Comité sur l’éducation des patients du CMFC, qui s’appuient sur la littérature médicale fondée sur les données probantes. Ce programme bénéficie d’une subvention à visée éducative de la Banque Scotia à la Fondation pour la recherche et l'éducation.

    Des pages peuvent être reproduites à des fins éducatives, à but non lucratif seulement.

Connexe

Éducation des patients
Copyright © 1996-2016 Le Collège des médecins de famille du Canada