Énoncé de position conjoint - Le rôle des médecins de famille dans la prise en charge des commotions

Août 2017
Le Collège des médecins de famille du Canada et L'Académie canadienne de la médecine du sport et de l'exercice

D’abord portée à l’attention du public à la suite de la couverture médiatique des grands athlètes professionnels et de complications graves chez les athlètes amateurs, la commotion cérébrale est reconnue comme un problème de santé publique. Cette sensibilisation accrue à l’égard de la commotion cérébrale est associée à une forte augmentation des consultations médicales pour les lésions cérébrales liées au sport. Les conséquences éventuelles d’une erreur de diagnostic ou d’une mauvaise prise en charge des commotions cérébrales étant importantes, le bon diagnostic et la prise en charge appropriée s’imposent.

Les médecins de famille, dans les établissements de soins primaires comme dans les services d’urgence, et ceux ayant des compétences additionnelles en médecine du sport et de l’exercice (MSE), sont souvent le premier contact professionnel avec une personne qui a subi une commotion cérébrale lors d’activités sportives, de loisirs ou d’activités professionnelles. Dans ces cas, ils sont le premier point de contact pour bien prendre en charge, conseiller et informer le retour progressif de cette personne aux activités cognitives (ex. : école ou travail) et le retour progressif à l’activité physique (ex. : sport, exercice ou travail). L’ensemble des connaissances concernant la commotion cérébrale évolue rapidement et continuellement. Par conséquent, pour fournir les meilleurs soins possible, il est essentiel que les médecins de famille connaissent bien les plus récentes recommandations sur les commotions cérébrales. À cette fin, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et l’Académie canadienne du sport et de la médecine de l’exercice (ACMSE) recommandent que les médecins des deux organismes connaissent et utilisent les recommandations et les outils les plus récents (ex. : Consensus Statement on Concussion in Sport (Énoncé de consensus sur les commotions cérébrales dans le sport, en anglais uniquement), un outil de dépistage des commotions cérébrales liées au sport - SCAT, outil de reconnaissance des commotions cérébrales – CRT-5, mis à jour tous les quatre ans.

Les médecins de famille et les médecins ayant des compétences additionnelles en MSE ont également un rôle à jouer dans l’éducation et la sensibilisation du public et peuvent influencer la politique sportive et scolaire aux paliers local, provincial et national. Des stratégies de santé publique doivent être élaborées et mises en œuvre pour aborder la question des commotions cérébrales, puisque les aspects clés de la prévention, de la reconnaissance et de la gestion de la commotion cérébrale ont lieu avant ainsi qu’après l’intervention médicale initiale. Les médecins de famille et les médecins qui ont une expertise de la MSE peuvent contribuer à ces stratégies en collaborant avec les familles, les écoles, les organisations sportives, les employeurs et les gouvernements afin d’éduquer, de soutenir et d’habiliter la mise en œuvre de protocoles appropriés de prévention, de reconnaissance et de gestion de la commotion cérébrale.

Copyright © 1996-2019 Le Collège des médecins de famille du Canada