Passer au contenu principal
Devenez un examinateur ou une examinatrice lors des EMS virtuelles en médecine familiale de l’automne. Découvrez les avantages et la façon d’apporter votre contribution.

Un an après le premier sondage, le CMFC réévalue les répercussions de la COVID-19 sur les médecins de famille

2021-09-16


(Mississauga, ON) Pour avoir une idée des répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les médecins de famille, leurs lieux de pratique et leur façon de dispenser des soins à leurs patients, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) a sondé ses membres en mai 2020. Un an plus tard, nous leur avons encore une fois demandé d’évaluer le fardeau que représente pour les médecins de famille du Canada le fait de continuer à dispenser des soins aux premières lignes de la pandémie, tout en s’acquittant de leurs obligations à l’égard de leurs patients et de leurs communautés. En plus de la mise à jour complète 2021, nous sommes heureux de vous communiquer quelques-uns des points saillants du sondage de cette année.

Les médecins de famille sont d’importants fournisseurs de soins primaires complets, globaux et continus en première ligne. Il est essentiel de prendre en compte leurs préoccupations, dont les suivantes :
  • 87 % des répondants sont très préoccupés par le stress émotionnel ou mental que vivent leurs patients, et 67 % sont très inquiets de la consommation d’alcool et de médicaments en vente libre de leurs patients.
  • 54 % sont très préoccupés par la réduction des interactions en personne avec leurs patients, et 60 % s’inquiètent énormément des risques pour la santé qui découlent des contacts réduits entre patients et médecins.
  • 62 % estiment que les soins virtuels ont amélioré l’accès pour les patients, mais entre 40 % et 66 % croient également qu’ils font diminuer leur capacité à diagnostiquer de nouveaux problèmes de santé, à réaliser des interventions médicales et à prendre en charge les maladies chroniques et les troubles de santé mentale.
Les médecins de famille se sentent de plus en plus surmenés. Du soutien est nécessaire pour favoriser leur bien-être et s’assurer que les Canadiens et les Canadiennes continuent d’avoir accès aux soins d’importance cruciale dispensés par leurs médecins de famille.
  • 15 % des répondants au sondage se sentent épuisés, le triple par rapport aux 5 % qui disaient se sentir épuisés en mai 2020.
  • 51 % disent travailler plus qu’ils ne le souhaitent, ce qui contraste fortement avec les 76 % de répondants qui avaient réduit leurs heures de travail en raison de la diminution du nombre de consultations en début de pandémie.
  • Dans le sondage de mai 2020, 63 % des répondants se disaient très préoccupés des pertes de revenus pour leurs cabinets, une préoccupation plus marquée chez ceux qui travaillaient dans des cabinets de médecins de famille avec rémunération à l’acte ; cette proportion a diminué à 34 % en 2021 avec la hausse des consultations médicales régulières.
Tout au long de la pandémie, les médecins de famille ont pris d’importantes mesures pour contenir la propagation de la COVID-19. Selon notre sondage 2021 :
  • 37 % des répondants ont travaillé dans des centres de dépistage ou de vaccination contre la COVID-19.
  • 89 % ont conseillé leurs patients au sujet des vaccins, et 74 % les ont orientés vers les centres de vaccination.
  • 34 % ont rapporté les cas de COVID-19 aux autorités sanitaires.
Quand la COVID-19 se déclare, les médecins de famille sont là pour dispenser des soins à leurs patients. Les nouveaux résultats indiquent que :
  • 49 % des répondants s’occupent de patients non hospitalisés atteints de la COVID-19 — c’est extrêmement important afin de réserver des lits de soins intensifs aux patients les plus gravement atteints.
  • 20 % s’occupent de patients hospitalisés infectés par la COVID-19.
  • 29 % ont eu des patients qui sont décédés de la COVID-19 ; trop de médecins de famille ont perdu des patients à cause de la COVID-19, mais ils sont là pour aider les familles qui pleurent la perte de leurs êtres chers.
La COVID-19 a révélé de grandes inégalités sur le plan des souffrances humaines vécues par les populations vulnérables. Les médecins de famille travaillent à réduire ces fossés :
  • 14 % des médecins de famille dispensent des soins aux patients atteints de la COVID-19 dans les communautés autochtones.
  • 11 % des médecins de famille dispensent des soins à des patients en situation d’itinérance qui sont atteints de la COVID-19.
  • 27 % des médecins de famille dispensent des soins aux patients atteints de la COVID-19 dans des établissements de soins de longue durée et d’autres établissements résidentiels.
Au total, 3409 répondants ont participé au sondage mené en mai 2021 par le CMFC au sujet de la COVID-19, soit 9 % des membres.
 

À propos du Collège des médecins de famille du Canada

Représentant plus de 40 000 membres d’un bout à l’autre du pays, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) est l’organisme professionnel qui établit les normes et procède à l’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine de famille dans les 17 facultés de médecine du Canada. Il examine et certifie les programmes et les documents de développement professionnel continu qui permettent aux médecins de famille de satisfaire aux exigences de la certification et de l’obtention du permis d’exercice. Le CMFC offre des programmes et services de qualité, appuie l’enseignement et la recherche en médecine de famille et défend les intérêts de la spécialité de médecine de famille, des médecins de famille et de leurs patients.
 

Personne-ressource :

Jayne Johnston
Directrice, Communications
Collège des médecins de famille du Canada
Tél. : 905-629-0900, poste 303
Cell. : 905-407-9140
[email protected]
 

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.