Passer au contenu principal
Examens de certification bientôt offerts. Contribuez en devenant examinateur ou examinatrice du CMFC aujourd’hui!

Des fissures dans les fondations — il est grand temps de tirer la sonnette d’alarme et de soutenir en urgence les médecins de famille en difficulté

2023-06-08

 

Il faut discuter. Lorsqu’un médecin de famille prononce cette phrase, ce n’est généralement pas une bonne nouvelle. La présente ne fait pas exception à la règle.

(Mississauga, ON) La publication récente des données de l’enquête du Fonds du Commonwealth menée auprès des médecins de famille a de quoi secouer les consciences quant aux menaces qui pèsent sur la médecine de famille et sur l’ensemble du système de santé au Canada. Les médecins de famille sont souvent considérés comme le socle des soins au Canada (à juste titre, puisqu’ils assurent 70 % des services médicaux dans le pays). Cependant, les fondations du système s’écroulent : les fissures se creusent et menacent de faire s’effondrer tout ce qui repose sur le fondement.

Les données de l’enquête du Fonds du Commonwealth sont au mieux, inquiétantes, au pire, désastreuses. Trois médecins sur quatre estiment que les soins se sont détériorés depuis le début de la COVID-19. Près de la moitié des médecins de famille sont épuisés ou en passe de l’être. Trois sur quatre déclarent travailler plus, tandis que quatre sur cinq affirment que leurs revenus ont stagné ou baissé. Ces chiffres alarmants révèlent un degré de satisfaction remarquablement faible à l’égard de la vie professionnelle des médecins de famille. Il est inconcevable qu’à la suite d’une pandémie mondiale qui a érigé les prestataires de soins en héros, les médecins de famille se retrouvent dans une telle situation, croulant sous un fardeau administratif ingérable souvent non rémunéré.

Cette situation déplorable n’épargne pas non plus les patients. En effet, les patients qui n’ont pas de médecin de famille sont confrontés à des problèmes de santé plus graves ce qui augmente la pression sur le système de soins de santé déjà au bord du gouffre. Une analyse réalisée par le Institute for Evaluative Clinical Sciences (Institut d’évaluation des sciences cliniques) de l’Ontario décrit cette situation comme suit :

« Ces besoins comprennent des milliers de visites aux services d’urgence et des milliers d’hospitalisations pour des raisons médicales urgentes, toutes potentiellement évitables et imputables au fait qu’elles n’ont pas de médecin de famille. Ces visites et ces hospitalisations contribuent à l’engorgement des services d’urgence et au manque de lits. Elles sont également fort susceptibles d’être associées à des souffrances inutiles et parfois à une détérioration irréversible de l’état clinique. »
L’impact de l’absence d’un médecin de soins primaires chez les personnes souffrant de maladies chroniques
Rapport d’enquête de l’ICES, 2008

En ne prenant pas des mesures urgentes pour résoudre ces problèmes bien connus, les gouvernements du Canada déçoivent leurs électeurs, car les patients ont de moins en moins accès aux soins primaires. Bien qu’un financement fédéral important ait été annoncé, le soutien apporté aux prestataires de soins primaires reste malheureusement à la traîne. Pour répondre aux besoins fondamentaux de la population en matière de soins de santé, les gouvernements se doivent de s’atteler sans plus tarder à la résolution de la crise que traverse la médecine de famille. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre demain. Il faut absolument agir maintenant. Les solutions existent et n’attendent que d’être mises en oeuvre. Le CMFC a clairement énoncé une série de recommandations dans l’Ordonnance pour les soins primaires et le Document de proposition de réforme de la pratique familiale.

Aussi, le Collège s’est toujours efforcé de garantir l’excellence des normes dans la formation, la certification et la carrière en médecine de famille. Toutefois, l’excellence à elle seule ne suffit guère ; la situation des médecins de famille ne pourra s’améliorer que si des changements audacieux et transformateurs sont entrepris sans délai afin d’apporter à ces derniers le soutien dont ils ont tant besoin.

En tant que porte-parole de la médecine de famille au Canada, le CMFC exhorte les gouvernements, les organisations de la santé ainsi que les patients à se joindre à lui pour souligner l’urgence de la crise à laquelle nous sommes confrontés. La complaisance n’a plus de place. Ainsi, il nous faut prendre des mesures audacieuses — et investir — dès maintenant pour transformer le système et permettre aux patients d’y avoir accès tout en soutenant les prestataires de soins qui le composent.

Les médecins de famille accomplissent chaque jour un travail exceptionnel en prenant soin de leurs patients qui valorisent leurs efforts. Cependant, à l’impossible nul n’est tenu. Les médecins de famille ne peuvent pas continuer à prêter main-forte à un système défaillant qui les laisse livrés à eux-mêmes. C’est pourquoi des mesures décisives et immédiates s’imposent pour renforcer les soins primaires au Canada et permettre à toute la population du pays de bénéficier de soins de haute qualité fournis par un médecin de famille.

 

À propos du Collège des médecins de famille du Canada

Représentant plus de 42 000 membres d’un bout à l’autre du pays, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) est l’organisme professionnel qui établit les normes et procède à l’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine de famille dans les 17 facultés de médecine du Canada. Il examine et certifie les programmes et les documents de développement professionnel continu qui permettent aux médecins de famille de satisfaire aux exigences de la certification et de l’obtention du permis d’exercice. Le CMFC offre des programmes et services de qualité, appuie l’enseignement et la recherche en médecine de famille et défend les intérêts de la spécialité de médecine de famille, des médecins de famille et de leurs patients.
 

Personne-ressource pour les médias

Courtny Vaz
Relations avec les médias, Marketing et Communications
+1 905 629-0900, poste 573
[email protected]

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.