Passer au contenu principal

Admissibilité et demande

Effectuer une demande d'Examen de certification en médecine familiale

Critères d’admissibilité par la voie de la résidence

  • Critères d’admissibilité

    Pour l’Examen de certification, l’admissibilité par la voie de la résidence s’applique :

    • Aux diplômés des programmes de résidence en médecine de famille agréés par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) qui ont complété une formation d'une durée d’au moins 24 mois
    • Aux diplômés des programmes postdoctoraux de résidence en médecine familiale dans des pays où les normes d’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine familiale sont jugées comparables et acceptables par le CMFC

    Double certification

    Sous réserve de l’approbation du département de médecine de famille participant, les résidents peuvent faire une demande de certification en médecine familiale tout en faisant les démarches de certification dans une autre spécialité, pourvu qu’ils répondent à toutes les exigences d’admissibilité à l’Examen de certification en médecine familiale et qu’ils sont sous supervision directe du directeur du programme de médecine familiale pendant la durée entière du programme de deux ans.

    Les pays dont les normes d’agrément de formation en médecine familiale ont été approuvées comme étant comparables aux normes canadiennes incluent :

    • États-Unis d’Amérique : Diplômés des programmes de résidence en médecine familiale approuvés par l’Accreditation Council for Graduate Medical Education (ACGME)
    • Australie : Diplômés des programmes australiens de formation professionnelle des médecins généralistes approuvés par l’Australian Medical Council (AMC) et répondant aux normes du Royal Australian College of General Practitioners (RACGP)
    • Irlande : Diplômés des programmes de formation professionnelle des médecins généralistes agréés par le Irish College of General Practitioners (ICGP)
    • Royaume-Uni : Diplômés des programmes de formation professionnelle des médecins généralistes agréés par le General Medical Council (GMC), qui répondent aux exigences du Royal College of General Practitioners (RCGP)

    Pour être considérés admissibles par la voie de la résidence, les candidats doivent :

    1. Être inscrits au Collège des médecins de famille du Canada en tant que membre résident*
    2. Détenir un diplôme en médecine et avoir suivi une formation postdoctorale en médecine familiale agréée acceptable conformément aux énoncés ci-haut
    3. Être recommandés au CMFC par le doyen aux études médicales postdoctorales et par le directeur des études postdoctorales du département de médecine de famille ou par les dirigeants équivalents désignés par l’établissement
    4. Avoir effectué avec succès 18 mois d'un programme de 24 mois ou 30 mois d'un programme de 36 mois de formation postdoctorale agréée acceptable en médecine familiale comme décrite ci-dessus, ou n'avoir pas plus de 6 mois de formation à faire au moment de passer l'examen
    5. S’assurer que tous les titres de compétences (p. ex., diplôme en médecine, formation postdoctorale) requis pour confirmer l’admissibilité à l’Examen de certification en médecine familiale obtenus à l’extérieur du Canada sont vérifiés à la source par le Répertoire de compétences des médecins du CMC (anciennement appelé RCMC) au moins huit semaines avant la tenue de l’examen (voir les instructions détaillées dans le PDF ci-dessous)

    Présentation de vos titres de compétences au Répertoire de compétences des médecins du Conseil médical du Canada (CMC)

    *Assurez-vous que vos droits d’adhésion sont payés et en règle bien avant la date limite de l’inscription à l’examen, car il faut allouer jusqu’à 72 heures pour le traitement des paiements. Vous ne pourrez pas vous inscrire à l’examen si vos droits d’adhésion n’ont pas été payés. Les inscriptions tardives à l’examen ne seront pas acceptées.

    Avant que la certification ne soit accordée au résident admissible, le vice-doyen aux études médicales postdoctorales et le directeur des études postdoctorales du département de médecine de famille pour les programmes de résidence en médecine familiale approuvés par le CMFC, ou inscriptionmed.ca pour tous les autres programmes agréés jugés acceptables, doivent confirmer que le résident admissible a terminé sa formation (d'une durée d’au moins 24 mois). Le résident admissible doit satisfaire à toutes les exigences de formation, y compris la durée de la formation, dans les trois ans de la date à laquelle celui-ci a réussi l’Examen de certification.

    Effectuer une demande d'Examen de certification en médecine familiale

  • Limites de l’admissibilité par la voie de la résidence

    L’admissibilité par la voie de la résidence expire après trois tentatives échouées ou après une période de trois ans à partir de la date d’achèvement de la formation, selon la première éventualité, mais cette période ne peut en aucun cas s’étendre sur plus de trois ans.

    Afin de maintenir l’admissibilité, tous les candidats doivent maintenir un permis d’exercice en règle sans restriction pour exercer la médecine familiale et doivent exercer activement la médecine familiale à temps complet conformément à leur catégorie d’admissibilité.

    Les candidats doivent réussir la composante écrite (SAMP) et la composante orale (EMS) de l’examen afin de recevoir la Certification en médecine familiale (CCMF).

    Tous les candidats doivent d’abord passer l’examen au complet.

    Si un candidat échoue aux deux composantes de l’examen, il devra reprendre l’examen en entier lors d’un essai subséquent.

    Si un candidat ne réussit pas l’une des deux composantes, il aura l’occasion de repasser celle-ci jusqu’à trois fois avant d’avoir à reprendre l’examen au complet.

    Si l’admissibilité d’un candidat est échue :

    • Le candidat peut se qualifier de nouveau pour une autre tentative à l’examen en tant que candidat admissible par la voie de la résidence en entreprenant une formation additionnelle. Dans de tels cas, le candidat devra soumettre une demande de considération spéciale au Bureau des examens et de la certification, en consultation et avec le soutien du directeur des études postdoctorales d'un département de médecine de famille.
    • Le candidat peut soumettre une nouvelle demande d’examen comme candidat admissible par la voie de la pratique et doit satisfaire à tous les critères d’admissibilité alors en vigueur afin de se qualifier. Les candidats qui se qualifient de nouveau après l’échéance de leur admissibilité devront commencer un nouveau cycle d'admissibilité et passer l'examen au complet.
  • Reconnaissance de la formation pertinente

    Les personnes qui s’inscrivent dans des programmes de formation autres que la médecine familiale peuvent obtenir des crédits pour une portion de cette formation, lesquels seraient applicables à leur admissibilité dans un programme de résidence en médecine familiale. Ces personnes devraient communiquer avec le directeur du programme de résidence en médecine familiale où elles désirent être admises afin d’obtenir une évaluation de leur formation.

    Suite à l’évaluation, et s’il juge qu’il est approprié d’accorder des crédits pour une formation antérieure, le directeur du programme de résidence en médecine familiale qui reçoit le résident doit demander au Bureau des examens et de la certification du CMFC, au nom du résident, l’approbation d’une résidence abrégée en médecine familiale qui ne sera pas inférieure à 18 mois.

    La demande soumise au Bureau des examens et de la certification sera traitée au cas par cas et devrait comprendre le résultat de l’évaluation de la formation antérieure, un résumé du curriculum proposé et une explication, à savoir comment le curriculum proposé répondra aux besoins d’apprentissage du résident.

  • Absences autorisées et dispenses de formation

    Absences autorisées 

    Les résidents en médecine familiale doivent compléter avec succès 24 mois de formation. Normalement, ces 24 mois devraient être complétés en séquence continue. Le vice-doyen aux études postdoctorales peut, sur recommandation du directeur du programme postdoctoral du Département de médecine de famille, accorder des interruptions qui nécessitent une absence autorisée du programme de formation. Au retour du résident à son programme, l’on s’attend que le temps perdu ou les stages manqués soient compensés par du temps supplémentaire équivalent au sein du programme de résidence.

    Dispenses des exigences de formation

    Un congé peut résulter en une exemption de formation, mais seulement dans des circonstances exceptionnelles. Ces circonstances seront déterminées par le directeur du programme d’études postdoctorales du Département de médecine de famille avec l’approbation du vice-doyen aux études postdoctorales. Le Bureau des examens et de la certification du Collège des médecins de famille du Canada doit être avisé qu’une exemption de formation a été accordée dans de telles circonstances si le candidat désire maintenir son admissibilité à la Certification par la voie d’un programme de résidence. Cet avis doit être fourni avant de soumettre l’attestation de fin de formation pour ces personnes.

    Pour être admissible à l’Examen de certification en médecine familiale et pour obtenir le titre de CCMF, la durée maximale de la dispense de formation pour les résidents des programmes de résidence en médecine familiale sera de 4 semaines.

    Les résidents en médecine familiale inscrits dans des programmes de compétences avancées d’une durée d’un an ou moins doivent compléter la durée entière de la formation pour être admissibles aux examens du CMFC menant aux Certificats de compétences additionnelles et/ou aux attestations de fin de formation.

  • La formation en résidence effectuée de manière interrompue ou à temps partiel

    Les résidents en médecine familiale doivent normalement compléter 24 mois consécutifs de formation. Il peut arriver que des résidents demandent que leur calendrier de formation soit modifié, interrompu ou prolongé en raison d’une maladie ou d’un incapacité ou pour toute autre circonstance imprévue. Le vice-doyen aux études postdoctorales peut, sur la recommandation du directeur des études postdoctorales du département de médecine de famille, permettre que le calendrier de formation soit modifié dans les conditions suivantes :

    • Toute formation effectuée à temps partiel doit équivaloir à au moins 50 pour cent de la formation d’un résident à temps plein
    • La durée totale du programme de formation ne doit pas dépasser quatre ans à partir de la date de début du programme*

    Lorsqu’un résident doit interrompre sa formation ou lorsque des circonstances l’obligent à prolonger sa formation au-delà des limites énoncées ci-dessus, ce résident doit faire examiner son calendrier de formation modifié par le Bureau des examens et de la certification du CMFC, qui déterminera son admissibilité à la certification. Il incombe au directeur des études postdoctorales responsable du programme en question d’initier cet examen au nom du résident. Le Bureau des examens et de la certification du CMFC décidera, au cas par cas, du nombre d’années maximal permis pour compléter le programme de résidence en médecine familiale.

    Afin que le Bureau des examens et de la certification puisse évaluer chaque demande de façon juste et adéquate, les renseignements suivants doivent être clairement indiqués :

    • Date de début de la formation
    • Date prévue de fin de la formation
    • Durée totale de la formation/durée de la prolongation demandée
    • Description de la part de la formation ayant été achevée à ce jour
    • Description de la part de la formation qu’il reste à achever
    • Plan clairement formulé pour achever la formation
    • Motif justifiant la prolongation (p. ex., congé de maladie, congé de maternité, rattrapage)
    • Déclaration claire d’appui sans réserve signée par le vice-doyen aux études postdoctorales et par le directeur des études postdoctorales du département de médecine de famille

    *Les lignes directrices ci-dessus s’appliquent aux résidents en médecine familiale qui sont inscrits dans des programmes de compétences avancées d’une durée d’un an ou moins, pourvu que la durée totale du programme de formation ne dépasse pas le double de la durée normale de la formation.

  • Modifications au programme d’études

    Si un résident inscrit à un programme de formation approuvé par le CMFC a demandé des modifications à ce programme afin d’en exclure des éléments essentiels pour des raisons de maladie ou d’invalidité ou pour une autre raison, il doit faire examiner et approuver son programme modifié par le Bureau des examens et de la certification du CMFC qui déterminera l’admissibilité de ce résident à la Certification. Il incombe au directeur des études postdoctorales responsable du programme en question d’initier cet examen au nom du résident. Aucune modification ne sera apportée à l’examen menant à la Certification pour répondre aux besoins du candidat.

Critères d’admissibilité par la voie de la pratique—Catégorie A

Les médecins pratiquants peuvent se qualifier pour passer l’Examen comme candidats admissibles par la voie de la pratique s’ils répondent aux critères énoncés pour la catégorie A ou la catégorie B.

La catégorie A vise les diplômés issus de facultés de médecine agréées par le Liaison Committee on Medical Education (LCME), le Comité d’agrément des facultés de médecine du Canada (CAFMC) ou les diplômés des écoles d’ostéopathie agréées par le Bureau d’éducation professionnelle de l’American Osteopathic Association (AOA).

Pour être admissibles à l’Examen de certification en médecine familiale, les diplômés issus de facultés de médecine agréées par le LCME, le CAFMC ou les diplômés des écoles d’ostéopathie accréditées par le Bureau d’éducation professionnelle de l’AOA doivent :

  1. Détenir un permis en règle pour exercer la médecine familiale de façon autonome au Canada ou ailleurs
  2. Être un membre actif en règle du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC)*
  3. Avoir complété douze mois de formation médicale postdoctorale pertinente
  4. Avoir, pendant au moins cinq années, exercé activement la médecine familiale à temps plein avant la date de la demande†
  5. Avoir pratiqué la médecine familiale activement à temps plein pendant au moins deux années immédiatement précédant la date de la demande
  6. Pratiquer activement à temps plein et maintenir leur permis d’exercice au moment de se présenter à l’examen

* Veuillez faire en sorte que vos droits d’adhésion sont payés et en règle bien avant la date limite de l’inscription à l’examen, car il faut allouer jusqu’à 72 heures pour le traitement des paiements. Les candidats ne pourront pas s’inscrire à l’examen si leurs droits d’adhésion n’ont pas été payés. Les inscriptions tardives à l’examen ne seront pas acceptées.

† Les médecins qui souhaitent se présenter à l’Examen de certification en médecine familiale et qui ont interrompu leur pratique durant la période de cinq ans précédant la date de la demande peuvent quand même se qualifier pour l’examen dans la mesure où l’interruption ne survient pas durant les deux années précédant immédiatement la date de la demande. Selon la chronologie et la durée de l’interruption et du nombre total d’années en pratique, il se peut que du temps de pratique additionnel soit exigé pour se qualifier à l’examen.

† Une formation postdoctorale pertinente pourrait compter comme des années d’exercice.

  • Crédits pour la formation applicables aux exigences de la pratique

    Les personnes qui ont complété avec succès leur formation postdoctorale au Canada ou ailleurs en médecine familiale, en médecine d’urgence, en obstétrique et gynécologie, en pédiatrie, en chirurgie, en médecine interne ou en psychiatrie, et qui ont suivi une formation au-delà de l’exigence des douze mois de formation postdoctorale peuvent recevoir des crédits d’un maximum de trois années pour cette formation supplémentaire, lesquels seront applicables aux exigences des cinq années d’exercice actif à temps plein. Pour les besoins d’admissibilité par la voie de la pratique, chaque année de formation supplémentaire sera comptée comme suit :

    1. Pour les personnes qui ont suivi un programme de résidence en médecine familiale approuvé par le CMFC ou l’ACGME, chaque année entière de formation supplémentaire équivaut à deux années de pratique active à temps plein, sans maximum. 
    2. Pour les personnes qui ont suivi un programme de résidence en médecine familiale non approuvé par le CMFC ou l’ACGME, chaque année entière de formation supplémentaire équivaut à une année de pratique active à temps plein, jusqu’à un maximum de deux années.
    3. Pour les personnes qui ont une formation en médecine d’urgence, en obstétrique et gynécologie, en pédiatrie, en chirurgie, en médecine interne ou en psychiatrie, chaque année de formation supplémentaire équivaut à une année entière de pratique active à temps plein, jusqu’à un maximum de deux années. Les personnes qui ont complété leur formation dans d’autres disciplines ou programmes peuvent demander au Bureau des examens et de la certificationune reconnaissance de leur formation pour l’appliquer à cette exigence.
    4. Aucun crédit ne sera accordé si la formation supplémentaire est incomplète, a échoué ou dure moins d’une année entière.
  • Crédits pour l’évaluation de la capacité à exercer

    Les médecins praticiens qui, depuis le 1er janvier 2017, ont complété avec succès un programme d’évaluation de la capacité à exercer (ECE) provincial ou territorial, qui répond aux normes pour l’ECE de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) et qui satisfont à tous les autres critères d’admissibilité des programmes de Catégorie B susmentionnés pour la voie de la pratique peuvent se présenter à l’Examen de certification en médecine familiale après avoir exercé activement la médecine familiale à temps plein pendant au moins quatre années consécutives, dont une année d’exercice continue et active de la médecine familiale à temps plein au Canada, immédiatement avant la date de la demande.

    Pour être admissibles à ce crédit, les diplômés doivent soumettre une lettre d’attestation émise par les responsables du programme confirmant qu’ils ont complété le programme avec succès. À l’heure actuelle, les programmes suivants répondent aux normes : Terre-Neuve-et-Labrador (CSAT), Québec (CMQ), Manitoba (IMGACL), Alberta (PPAP), Colombie-Britannique (PRA-BC), Nouvelle-Écosse (NSPRAP) et Saskatchewan (SIPPA). Cette attestation officielle remplace l’exigence selon laquelle le candidat devait fournir des lettres de recommandation de deux collègues.

    Les candidats devront indiquer le programme d’ECE ainsi que les dates de début et de fin exactes sur la demande pour l’Examen de certification en médecine familiale. 

    Dans le cadre du processus de demande, tous les candidats de programmes de catégorie A devront :

    1. Fournir une lettre de référence de deux collègues qui détiennent un permis d’exercice en règle dans la même province ou territoire que le candidat. Ceux-ci doivent connaître le candidat depuis au moins deux ans. Au moins une lettre d’appui doit provenir d’un membre du Collège des médecins de famille du Canada qui détient la Certification en médecine familiale.
    2. Compléter un programme de pré-certification (Perles.fc) dans les deux années précédant la date de l’examen. Ce programme est indépendant de la demande d’examen et comporte des frais. Pour plus d’information sur Perles.fc, communiquez avec le Service de l’éducation du CMFC.
    3. Fournir une vérification de l’inscription ou du permis d’exercice pour chaque organisme de réglementation médicale d’où ils ont obtenu un certificat d’inscription ou un permis d’exercice les autorisant à exercer de façon autonome.
  • Limites de l’admissibilité

    • L’admissibilité à l’examen par la voie de la pratique viendra à échéance après trois échecs à l’examen de Certification complet ou après une période de trois années suivant la participation au programme de pré-certification (Perles.fc). En aucun cas l’admissibilité ne s’étendra au-delà de trois ans.
    • Afin de maintenir l’admissibilité, tous les candidats doivent maintenir un permis d’exercice en règle sans restriction pour exercer la médecine familiale au Canada et exercer activement la médecine familiale à temps complet conformément à leur catégorie d’admissibilité.
    • Les candidats doivent réussir la composante écrite (SAMP) et la composante orale (EMS) de l’examen afin de recevoir la Certification en médecine familiale (CCMF).
    • Tous les candidats doivent d’abord faire l’examen au complet.
    • Si un candidat échoue aux deux composantes de l’examen, il devra reprendre l’examen en entier lors d’un essai subséquent.
    • Si un candidat ne réussit pas l’une des deux composantes, il aura l’occasion de repasser celle-ci jusqu’à trois fois avant d’avoir à reprendre l’examen au complet.
    • Si l’admissibilité d’un candidat vient à échéance, il peut soumettre une nouvelle demande d’examen et devra satisfaire à tous les critères d’admissibilité alors en vigueur afin de se qualifier.
    • Les candidats qui se qualifient de nouveau après l’échéance de leur admissibilité devront commencer un nouveau cycle d'admissibilité en faisant l'examen au complet.
  • Programme de pré-certification

    Le Programme de pré-certification (Perles.fc) est une variante du nouveau programme Perles offert par le Collège. Le participant doit compléter une série de trois recherches dans la littérature sur des sujets qui surviennent dans le cours de sa pratique. Le programme Perles.fc a pour but de familiariser les praticiens avec le concept de la médecine fondée sur des données probantes. Ce programme est une activité éducative, sans critère de réussite ou d'échec; toutefois il faut le compléter afin de se qualifier à l'examen. Le candidat reçoit un guide et de la documentation.

    Pour obtenir de l’aide, les candidats pourront faire appel à un précepteur qui travaillera avec eux et évaluera les travaux complétés. Le candidat doit faire de trois à cinq exercices de recherches sur des questions qui surviennent dans leur pratique. Après voir évaluer les trois premiers exercices, le précepteur déterminera si le candidat doit faire un ou deux exercices supplémentaires pour atteindre les objectifs du programme. Le programme offre une excellente occasion de travailler en étroite collaboration avec un expert de la médecine de famille fondée sur des données probantes et de porter un regard critique sur la pratique tout en se préparant à l'examen.

Critères d’admissibilité par la voie de la pratique - Catégorie B

Les médecins pratiquants peuvent se qualifier pour passer l’Examen comme candidats admissibles par la voie de la pratique s’ils répondent aux critères énoncés pour les programmes de catégorie A ou de catégorie B.

La catégorie B vise les diplômés issus de facultés de médecine non agréées par les organisations de la Catégorie A et qui exercent activement la médecine familiale à temps plein au Canada.

Pour être admissibles à l’Examen de certification en médecine familiale, les diplômés issus de facultés de médecine non agréés par le Liaison Committee on Medical Education (LCME), le Comité d’agrément des facultés de médecine du Canada (CAFMC) ou diplômés des écoles d’ostéopathie accréditées par le Bureau d’éducation professionnelle de l’American Osteopathic Association (AOA) doivent :

  1. Détenir un permis en règle pour exercer la médecine familiale de façon autonome dans une province ou un territoire canadien;
  2. Être un membre actif en règle du Collège des médecins de famille du Canada*;
  3. Avoir complété douze mois de formation médicale postdoctorale pertinente;
  4. Avoir complété au moins cinq années d’exercice actif de la médecine familiale à temps plein avant la date de la demande†;
  5. Avoir été en pratique active continue à temps plein au Canada pendant au moins deux années précédant immédiatement la date de la demande;
  6. Demeurer en pratique active continue à temps plein au Canada et maintenir leur permis d’exercice jusqu’à ce qu’ils se présentent à l’examen;
  7. Avoir tous les titres de compétences (diplôme en médecine, permis d’exercice, certificat de formation postdoctorale) requis pour confirmer l’admissibilité à l’Examen de certification en médecine familiale obtenus à l’extérieur du Canada doivent être vérifiés à la source par le Répertoire de compétences des médecins du CMC (anciennement appelé RCMC) à inscriptionmed.ca au moins huit semaines avant la tenue de l’examen (voir les instructions détaillées dans le PDF ci-dessous).

Présentation de vos titres de compétences au Répertoire de compétences des médecins du Conseil médical du Canada (CMC)

* Veuillez vous assurer que vos droits d’adhésion sont payés et en règle bien avant la date limite de l’inscription à l’examen, car il faut allouer jusqu’à 72 heures pour le traitement des paiements. Vous ne pourrez pas vous inscrire à l’examen si vos droits d’adhésion n’ont pas été payés. Les inscriptions tardives à l’examen ne seront pas acceptées.

† Les médecins qui souhaitent se présenter à l’Examen de certification en médecine familiale et qui ont interrompu leur pratique durant la période de cinq ans précédant la date de la demande peuvent quand même se qualifier pour l’examen dans la mesure où l’interruption ne survient pas durant les deux années précédant immédiatement la date de la demande. Selon la chronologie et la durée de l’interruption et du nombre total d’années en pratique, il se peut que du temps de pratique additionnel soit exigé pour se qualifier à l’examen.

† Une formation postdoctorale pertinente pourrait compter comme des années d’exercice.

  • Crédits pour la formation applicables aux exigences de la pratique

    Les personnes qui ont complété avec succès leur formation postdoctorale au Canada ou ailleurs en médecine familiale, en médecine d’urgence, en obstétrique et gynécologie, en pédiatrie, en chirurgie, en médecine interne ou en psychiatrie, et qui ont suivi une formation au-delà de l’exigence des douze mois de formation postdoctorale peuvent recevoir des crédits d’un maximum de trois années pour cette formation supplémentaire, lesquels seront applicables aux exigences des cinq années d’exercice actif à temps plein. Pour les besoins d’admissibilité par la voie de la pratique, chaque année de formation supplémentaire sera comptée comme suit :

    1. Pour les personnes qui ont suivi un programme de résidence en médecine familiale approuvé par le CMFC ou l’ACGME, chaque année entière de formation supplémentaire équivaut à deux années de pratique active à temps plein.
    2. Pour les personnes qui ont suivi un programme de résidence en médecine familiale non approuvé par le CMFC ou l’ACGME, chaque année entière de formation supplémentaire équivaut à une année de pratique active à temps plein, jusqu’à un maximum de deux années.
    3. Pour les personnes qui ont une formation en médecine d’urgence, en obstétrique et gynécologie, en pédiatrie, en chirurgie, en médecine interne ou en psychiatrie, chaque année de formation supplémentaire équivaut à une année entière de pratique active à temps plein, jusqu’à un maximum de deux années. Les personnes qui ont complété leur formation dans d’autres disciplines ou programmes peuvent demander au Bureau des examens et de la certification une reconnaissance de leur formation pour l’appliquer à cette exigence.
    4. Aucun crédit ne sera accordé si la formation supplémentaire est incomplète, a échoué ou dure moins d’une année entière.
  • Crédits pour l’évaluation de la capacité à exercer

    Les médecins praticiens qui, depuis le 1er janvier 2017, ont complété avec succès un programme d’évaluation de la capacité à exercer (ECE) provincial ou territorial, qui répond aux normes pour l’ECE de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) et qui satisfont à tous les autres critères d’admissibilité de Catégorie B susmentionnés pour la voie de la pratique peuvent se présenter à l’Examen de certification en médecine familiale après avoir exercé activement la médecine familiale à temps plein pendant au moins quatre années consécutives, dont une année d’exercice continue et active de la médecine familiale à temps plein au Canada, immédiatement avant la date de la demande.

    Pour être admissibles à ce crédit, les diplômés doivent soumettre une lettre d’attestation émise par les responsables du programme confirmant qu’ils ont complété le programme avec succès. À l’heure actuelle, les programmes suivants répondent aux normes : Terre-Neuve-et-Labrador (CSAT), Québec (CMQ), Manitoba (IMGACL), Alberta (PPAP), Colombie-Britannique (PRA-BC) et Saskatchewan (SIPPA). Cette attestation officielle remplace l’exigence selon laquelle le candidat devait fournir des lettres de recommandation de deux collègues.

    Les candidats devront indiquer le programme d’ECE ainsi que les dates de début et de fin exactes sur la demande pour l’Examen de certification en médecine familiale.

    Dans le cadre du processus de demande, tous les candidats de programmes de catégorie B devront : 

    1. Fournir une lettre de référence de deux collègues qui détiennent un permis d’exercice en règle dans la même province ou territoire que le candidat. Ceux-ci doivent connaître le candidat depuis au moins deux ans. Au moins une lettre d’appui doit provenir d’un membre du CMFC qui détient la Certification en médecine familiale.
    2. Compléter un programme de pré-certification (Perles.fc) dans les deux années précédant la date de l’examen. Ce programme est indépendant de la demande d’examen et comporte des frais. Pour plus d’information sur Perles.fc, communiquez avec le Service de l’éducation du Collège des médecins de famille du Canada.
    3. Fournir une vérification de l’inscription ou du permis d’exercice pour chaque organisme de réglementation médicale d’où ils ont obtenu un certificat d’inscription ou un permis d’exercice les autorisant à exercer de façon autonome au Canada.
    4. S’inscrire auprès du Registre des compétences des médecins du Canada (RCMC) pour faire vérifier les titres de compétences obtenus à l’étranger. Tous les documents soumis au RCMC pour vérification doivent atteindre l’état de vérification « vérification retournée – approuvée » au plus tard huit semaines avant l’examen (veuillez vous référer au PDF ci-dessous).

    Présentation de vos titres de compétences au Répertoire de compétences des médecins du Conseil médical du Canada (CMC)

    Les candidats potentiels qui détiennent un permis temporaire or restrictif pour exercer la médecine de façon autonome et qui satisfont à tous les autres critères des programmes de catégorie A ou B peuvent demander au CMFC une considération spéciale d’admissibilité. Les personnes inscrites à un programme de résidence qui fournissent des services cliniques en dehors du cadre de ce programme (c.-à-d. cumul de postes) ne peuvent déclarer l’expérience ainsi acquise comme pratique autonome les rendant admissibles à l’examen par la voie de la pratique.

    (Les facultés de médecine agréées par le LCME/le CAFMC sont généralement des facultés de médecine des États-Unis et du Canada. On peut obtenir confirmation qu’une faculté répond aux conditions de cette catégorie en communiquant avec le bureau des examens du CMFC.).

  • Limites de l’admissibilité

    • L’admissibilité à l’examen par la voie de la pratique viendra à échéance après trois échecs à l’examen de Certification complet ou après une période de trois années suivant la participation au programme de pré-certification (Perles.fc). En aucun cas l’admissibilité ne s’étendra au-delà de trois ans.
    • Afin de maintenir l’admissibilité, tous les candidats doivent maintenir un permis d’exercice en règle sans restriction pour exercer la médecine familiale au Canada et exercer activement la médecine familiale à temps complet conformément à leur catégorie d’admissibilité.
    • Les candidats doivent réussir la composante écrite (SAMP) et la composante orale (EMS) de l’examen afin de recevoir la Certification en médecine familiale (CCMF).
    • Tous les candidats doivent d’abord passer l’examen au complet.
    • Si un candidat échoue aux deux composantes de l’examen, il devra reprendre l’examen en entier lors d’un essai subséquent.
    • Si un candidat ne réussit pas l’une des deux composantes, il aura l’occasion de repasser celle-ci jusqu’à trois fois avant d’avoir à reprendre l’examen au complet.
    • Si l’admissibilité d’un candidat vient à échéance, il peut soumettre une nouvelle demande d’examen et devra satisfaire à tous les critères d’admissibilité alors en vigueur afin de se qualifier.
    • Les candidats qui se qualifient de nouveau après l’échéance de leur admissibilité devront commencer un nouveau cycle d'admissibilité en faisant l'examen au complet.
  • Programme de pré-certification (Perles.fc)

    Le Programme de pré-certification est une variante du nouveau programme Perles offert par le Collège. Le participant doit compléter une série de trois recherches dans la littérature sur des sujets qui surviennent dans le cours de sa pratique. Le programme Perles.fc a pour but de familiariser les praticiens avec le concept de la médecine fondée sur des données probantes. Ce programme est une activité éducative, sans critère de réussite ou d'échec; toutefois il faut le compléter afin de se qualifier pour la première fois comme candidat admissible par la voie de la pratique à l'examen. Le candidat reçoit un guide et de la documentation.

    Pour obtenir de l’aide, les candidats pourront faire appel à un tuteur qui travaillera avec eux et évaluera les travaux complétés. Le candidat doit faire de trois à cinq exercices de recherches sur des questions qui surviennent dans leur pratique. Après voir évaluer les trois premiers exercices, le tuteur déterminera si le candidat doit faire un ou deux exercices supplémentaires pour atteindre les objectifs du programme. Le programme offre une excellente occasion de travailler en étroite collaboration avec un expert de la médecine de famille fondée sur des données probantes et de porter un regard critique sur la pratique tout en se préparant à l'examen.
     

Ressources

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.