Passer au contenu principal

Préparation en vue de l’examen de compétence additionnelle en médecine d’urgence

Survol

Examen oral et écrit

L’Examen de compétence en médecine d’urgence comporte deux volets : un examen écrit et un examen oral. Le contenu de l’examen s’appuie sur les Sujets prioritaires en médecine d’urgence.

Ressources utiles pour se préparer à l’examen :

  • Exemples de simulations cliniques écrites abrégées (SAMP) à l’Examen de compétence additionnelle en médecine d’urgence : Le Comité des examens – Médecine d’urgence a autorisé la publication de simulations cliniques écrites abrégées (SAMP) utilisées dans les examens antérieurs afin d’aider les candidats à se préparer au volet écrit de l’examen. Par contre, il ne faut pas oublier que ces SAMP sont tirées d’examens antérieurs et pourraient donc ne pas refléter la pratique actuelle.
  • Vidéo de l’examen oral structuré : Le Comité des examens – Médecine d’urgence a créé sur vidéo une démonstration d’un examen oral structuré, accompagnée de commentaires sur le déroulement de l’examen et sur la bonne façon de passer les entrevues.
  • La Bibliothèque canadienne de médecine familiale a compilé une liste de ressources, dont les conférences, les livres, les périodiques et les sites Internet qui peuvent aider les candidats à rester au courant des développements en médecine d’urgence et à se créer un programme d’étude.

Préparation personnelle

Aides à l’étude

Il est facile de se préparer chez soi à l’examen. Les candidats peuvent créer leur propre programme de formation médicale continue (FMC) et l’adapter à leur horaire. Il existe différents moyens pratiques de rester à la fine pointe des récents développements en médecine d’urgence. Voici une liste des options les plus populaires.

Guide du candidat

  • Conférences

    Un certain nombre d’assemblées scientifiques se tiennent chaque année au Canada et à l’étranger, où l’on discute d’enjeux liés à la matière à l’examen. Vous trouverez la liste des cours donnant droit à des crédits Mainpro+MD sur le calendrier des activités de développement professionnel continu (DPC) à venir.

  • Livres et manuels de référence et matériel multimédia

    Plusieurs manuels de référence sur la médecine d’urgence et des guides sur les examens sont offerts.

    • Manuels et cours en ligne de soins avancés en réanimation cardiovasculaire (SARC) et de soins avancés en réanimation pédiatrique (SARP) : Disponibles lors de cours de formation, auprès de Channing Bete Company (distributeur des produits de l’American Heart Association Products) et dans certaines librairies
    • Manuels de soins avancés en réanimation traumatologique (SART) : Disponibles lors de cours de formation et auprès du Comité des traumas de l’American College of Surgeons
    • Howes DS, Gupta R, Waples-Trefil F, Pillow T, Tupesis J. First aid for the emergency medicine oral boards: Emergency medicine oral board preparation and review. McGraw-Hill Professional; 2010
    • Marx J, Adams J, Walls R, Rosen P, Hockberger R. Rosen’s emergency medicine: concepts and clinical practice. 7e éd. Mosby, 2009. Ensemble de 2 vol. ; comprend l’accès au contenu intégral en ligne
    • Naderi S, Park R. Intensive Review for the Emergency Medicine Qualifying Examination. McGraw-Hill Professional; 2009. Comprend le CD-ROM
    • Paul Olszynski, MD, MEd; Daniel J Kim, MD; Jordan Chenkin, MD; Louise Rang, MD, The CAEP Emergency Ultrasound Curriculum – Objectives and Recommendations for Implementation in Postgraduate Training (en anglais seulement)
    • PEPID Emergency Physician Suite : Solutions cliniques permettant aux professionnels de la santé de poser des diagnostics précis, de soigner diverses maladies et affections, de détecter les interactions médicamenteuses et les allergies susceptible de nuire à la santé, d’administrer les doses appropriées aux patients et de leur fournir de l’information de qualité ; comprend du contenu clinique spécialisé, une base de données de médicaments, des calculatrices et des ressources de médecine factuelle. Accessible sur de nombreuses plateformes
    • Rivers C, éd. Preparing for the Written Board Exam in Emergency Medicine. 8e éd. Ohio : American College of Emergency Physicians; 2017. Disponible en d’autres formats, y compris des cartes-éclair, des assistants numériques, une cassette audio, un CD-ROM et des trousses combinant plusieurs formats. Disponible auprès de l’Ohio American College of Emergency Physicians
    • Schaider J, Barkin R, Hayden S, Wolfe R, Barkin AZ, Shayne P et coll. Rosen and Barkin’s 5-Minute Emergency Medicine Consult. 4e éd. Lippincott Williams & Wilkins; 2010
    • Strange GR et coll. Pediatric emergency medicine: a comprehensive study guide. 3e éd. McGraw-Hill; 2009
    • Strange GR. Pediatric emergency medicine: just the facts. 2e éd. New York : McGraw-Hill Education; 2011
    • Tintinalli JE. Emergency medicine: a comprehensive study guide. 8e éd. New York : McGraw-Hill Professional; 2010
  • Périodiques

  • Ressources sur le Web

    Voici des sites Web portant sur la médecine d’urgence où sont affichées des activités de DPC, ainsi que de la documentation, des actualités et d’autres renseignements utiles :

    Association canadienne des médecins d’urgence (ACMU)

    Association des médecins d’urgence du Québec (AMUQ)

    American College of Emergency Physicians

    BestBETs : revues de littérature en médecine d’urgence produites par le département de médecine d’urgence de la Manchester Royal Infirmary, au Royaume-Uni, pour fournir des réponses rapides de médecine factuelle à des questions cliniques concrètes.

    Medscape : articles sur la médecine d’urgence, publiés par WebMD.

    Bibliothèque canadienne de médecine familiale : La bibliothèque du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) ; les membres du CMFC ont droit gratuitement à des recherches documentaires et à des articles en version intégrale. Pour de plus amples renseignements, communiquez avec la bibliothèque :

    Bibliothèque canadienne de médecine familiale
    Le Collège des médecins de famille du Canada
    2630, avenue Skymark
    Mississauga (ON)  L4W 5A4 
    [email protected]

Examen oral structuré

 

Horaire

La composante orale de l’Examen de compétence additionnelle en médecine d’urgence comprend trois stations, chacune dirigée par un seul examinateur, pour un total de trois stations indépendantes ; une de 25 minutes (cas triple) et deux de 12 minutes (cas simple). La station du cas triple comprend trois cas en séquence, présentés un après l’autre. Il n’y a pas d’évaluation de triage dans cette station.

Au début de chaque oral, l’examinateur vous donnera un scénario clinique par écrit contenant l’information au sujet du patient qui sera présenté comme si vous étiez sur le point d’aller voir ce patient. Vous devriez lire le scénario écrit attentivement à voix haute, après quoi le chrono sera lancé. Après ce temps, vous pouvez commencer à écrire à des aide-mémoire ou des rubriques d’évaluation du patient. L’examinateur dirigera votre examen oral et évaluera simultanément votre rendement à mesure que vous progressez avec le cas. L’examinateur vous guidera pendant l’examen pour faciliter la gestion efficace de votre temps.

Rôle d’examinateur

Cet examen est différent de la composante orale simulée de l’Examen de certification en médecine familiale, dans lequel l’examinateur joue le rôle du patient. Vous n’avez pas besoin d’agir comme si vous étiez dans une interaction médecin-patient. L’examinateur dirigera votre progression tout au long du cas. Demandez à l’examinateur l’information que vous jugez importante afin de déterminer la meilleure façon de traiter ce patient.

L’examinateur vous fournira des réponses à toutes les questions au sujet de l’anamnèse, des examens physiques, des recherches, des consultations ou de toute autre demande pertinente. À l’occasion, il vous guidera ou vous réorientera afin que vous puissiez couvrir certains aspects essentiels du cas présenté. Si l’examinateur indique qu’un certain aspect du cas est normal ou qu’il ne contribue pas au diagnostic, vous devriez l’accepter et passer aux étapes suivantes de l’évaluation ou de la gestion.

Notes pour le PROCESSUS de la prise en charge du patient

Il s’agit d’un examen de votre PROCESSUS médical de prise en charge des patients qui se présentent au service d’urgence. Vous êtes évalués sur votre prise en charge du patient, pas seulement si vous obtenez le bon diagnostic à la fin. Il y a plusieurs points pour l’identification de divers faits qui sont utilisés pour arriver à un diagnostic différentiel et un plan de prise en charge que le médecin peut justifier, et moins de points pour le diagnostic précis comme tel.
 
Essayez de verbaliser le plus possible votre processus de pensée. Résumez le cas périodiquement. Vous pouvez prendre des notes à mesure que vous procédez, par exemple pour ne pas oublier de faire un suivi, mais comme le temps est limité, essayez d’utiliser votre temps pour communiquer verbalement avec l’examinateur au sujet du cas du patient. Il n’y a pas de points accordés pour les notes écrites sur votre papier. Décrivez soigneusement vos interventions. N’oubliez pas que l’examinateur ne peut vous accorder des points que sur ce que vous lui dites.

Évitez l’approche du livre de recettes et suivez les lignes de questions, les évaluations physiques et les investigations qui visent précisément le cas présenté. Dans cet examen, une bonne anamnèse est essentielle, et l’examen physique pertinent et un diagnostic différentiel logique sont également primordiaux. Tout autre test ou toute prise en charge additionnelle suit une évaluation solide qui montre de bonnes bases dans le processus global de soins en médecine d’urgence. Il n’y a pas de points négatifs pour les mauvaises réponses.

Interventions

Dans les cas qui vous sont présentés, vous pouvez généralement compter sur l’aide d’infirmières du service des urgences, ainsi que sur les services offerts par l’hôpital. Vous pouvez déléguer certaines tâches à d’autres membres de votre équipe. Soyez très précis dans les ordres que vous donnez et les interventions que vous demandez (p. ex., « tomo du thorax » n’est pas la même chose que « tomoangiographie pulmonaire »). Surveillez l’état des voies respiratoires, de la respiration et de la circulation (ABC — airway, breathing, circulation) ainsi que les signes vitaux de façon continue au besoin pour avoir une idée de l’évolution de chaque cas. Demandez les résultats de vos interventions et de vos examens, s’il y a lieu.

Interprétations

On pourrait vous montrer des copies des résultats aux tests demandés dans vos investigations et vous demander d’interpréter ces résultats en vertu du cas présenté. Faites-le avec soin, mais succinctement. Certains résultats pourraient être normaux.

La plupart des scénarios sont fondés sur la pratique et ne portent pas spécifiquement sur des problèmes extrêmement rares ou latents. Si le diagnostic final est inhabituel ou rare, les points importants pour vous visent plutôt la façon dont vous en êtes arrivés à ce diagnostic et pas nécessairement la prise en charge de ce diagnostic précis. Lorsque vous établissez les diagnostics différentiels, ils doivent être complets mais concis ; mentionnez les éléments dont vous devriez tenir compte pour ce patient, à ce moment.

Faites preuve de fermeté pendant vos évaluations et gérez la situation de manière à pouvoir obtenir les renseignements les plus pertinents, et ce, le plus efficacement possible.

Disposition

Exprimez clairement et directement les instructions relatives au cheminement de chaque cas, assurez-vous que chaque patient a un plan d’intervention bien articulé et transparent, qui contient tous les points essentiels, et prenez soin de bien le présenter à votre examinateur. Veillez à ce que chaque patient ait un plan complet qui prévoit le suivi des soins, que ce soit à l’hôpital ou en consultation externe. N’oubliez pas d’inclure les membres de la famille ou les soignants ainsi que les professionnels de la santé de soins primaires.

Interaction avec les autres pendant l’examen

L’examinateur n’est pas autorisé à vous donner une rétroaction sur votre performance. Pendant l’examen, il veillera à vous fournir toute l’information dont vous aurez besoin pour assurer une gestion optimale de chaque situation.

Vous devez garder le silence entre vos séances d’examen. Ne parlez pas du contenu des examens oraux avec les autres candidats avant, pendant et après l’examen. Il a été démontré que les candidats qui connaissaient d’avance le contenu clinique ou les diagnostics des examens oraux avaient des résultats plus faibles qu’on aurait pu le prévoir. Pour bien vous préparer en vue de l’examen oral, étudiez cette approche basée sur des cas cliniques avec des scénarios pratiques qui tiennent compte d’un processus et d’une structure similaires.

Examen oral structuré

Clause de non-responsabilité : La présente vidéo n’est qu’un exemple d’examen oral, produit pour aider les candidats à mieux comprendre la nature et le but de l’examen oral. Dans l’exemple, la performance du candidat illustre des compétences d’entrevue diverses, la méthode d’évaluation clinique centrée sur le patient ainsi que les compétences évaluées. Toutefois, la vidéo n’est pas représentative d’un candidat dont le niveau de compétence ou la performance répond aux critères requis pour obtenir le Certificat de compétence additionnelle en médecine d’urgence [CCA(MU)].

Simulations cliniques écrites abrégées (SAMP)

Le volet des SAMP sera mené par ordinateur et aura lieu à des sites d’examen de Prometric dans la région du Grand Toronto. Une fois les demandes approuvées, les candidats seront dirigés vers un site Web ou ils pourront sélectionner la date et le lieu de leur rendez-vous pour passer l’examen. L’examen dure sept heures ; cela comprend deux sessions de trois heures chacune, et une pause d’une heure. Les candidats devraient prévoir d’arriver au centre d’examen 30 minutes avant leur rendez-vous afin de laisser assez de temps pour les procédures d’enregistrement. Pour une description du processus d’inscription et des démarches à suivre dans tous les centres d’examen Prometric, cliquez sur le lien « À quoi s’attendre ».

Les SAMP sont conçues pour mesurer les connaissances du candidat et sa capacité à résoudre des problèmes dans le contexte d’une situation clinique.

Les candidats recevront des renseignements de base résumant la situation du patient, suivis d’une série de questions portant sur chacun des scénarios.

La vidéo de démonstration est conçue pour fournir une orientation sur les fonctionnalités de l’interface de test Prometric que les candidats utiliseront le jour de l’examen.

Dans la plupart des cas, les réponses seront brèves, ne nécessitant qu’un seul mot, une courte phrase ou une courte liste. S’il y a lieu, le nombre de réponses désirées sera indiqué pour chaque question. Aucun point ne sera accordé pour les réponses qui dépassent le nombre demandé.

Pour aider les candidats à comprendre le format de l’examen et à s’y préparer, le Comité des examens – Médecine d’urgence a autorisé la diffusion de certaines SAMP utilisées lors d’examens antérieurs. Il se peut que ces exemples de questions ne reflètent plus les pratiques cliniques actuelles.

Lorsque les candidats répondent aux questions de l’examen, il est primordial qu’ils suivent attentivement les directives, sans quoi ils risquent de ne pas recevoir tous les points pour leurs réponses. L’examen précise très clairement la façon dont les candidats devraient dresser leurs listes ou écrire leurs réponses. Le non-respect de ces directives peut entraîner des résultats inférieurs.

Voici quelques renseignements et directives supplémentaires à l’intention des candidats :

  • Dans chaque cas, le milieu de pratique sera décrit s’il est pertinent
  • On peut répondre à la plupart des questions en dix mots ou moins
  • Il faut donner uniquement le nombre de réponses demandé (p. ex., si la question précise qu’il faut donner trois réponses et que le candidat en donne cinq, seules les trois premières seront corrigées)
  • Si la question demande d’indiquer des médicaments dans la réponse, il faut aussi indiquer les dosages
  • Donner les détails d’une intervention est seulement nécessaire si la question le demande

Instructions aux candidats :

Pour chaque SAMP, le milieu de pratique est un service d’urgence avec capacité d’offrir des soins tertiaires, à moins que le milieu soit décrit autrement.

Avant de répondre aux questions de cet examen, veuillez les lire attentivement et ne donnez que les renseignements requis.

Vous pouvez répondre à la plupart des questions en moins de 10 mots.

Au besoin, le nombre de réponses désirées sera indiqué pour chaque question. Le nombre de champs de réponse sera fourni.

N’écrivez qu’une seule réponse dans chaque champ. Les réponses additionnelles dans un même champ ne seront pas évaluées. Aucun crédit ne sera accordé pour les réponses qui dépassent le nombre demandé.

En énumérant les médicaments, utilisez les noms génériques ou des noms de marque.

Seules les unités du système international (SI) sont acceptées pour les réponses se rapportant à des valeurs ou à des mesures.

Évitez d’employer des abréviations rarement utilisées et que l’examinateur ne reconnaîtrait pas.

Si vous souhaitez répondre « Aucun(e) » à une question, veuillez taper « Aucun ». Ne laissez aucune case-réponse vide.

Lorsque la mention « Soyez précis » est ajoutée à la fin d’une question, veuillez inclure suffisamment de détails. Fournissez des descriptions pertinentes des tests ou des investigations (p. ex., « Tomo avec produit de contraste pour une embolie pulmonaire » est différent de « Tomo avec produit de contraste pour une dissection aortique » ; « Échographie abdominale » est différent de « Paracentèse guidée par échographie »), et inscrivez toutes les doses de médicaments et les voies d’administration.

Exemples de SAMP

Bien que d’autres réponses puissent être jugées acceptables, ces réponses aux SAMP illustrent la manière adéquate de répondre aux questions. Les candidats sont invités à se servir de ces problèmes pour se familiariser avec la forme de l’examen. Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant le volet écrit de l’examen, communiquez avec le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC).

À quoi s’attendre

Exemples de simulations cliniques écrites abrégées (SAMP) à l’Examen de compétence additionnelle en médecine d’urgence : des exemples de réponses jugées acceptables par le Comité des examens – Médecine d’urgence

Démonstration vidéo

Tutoriel pour le logiciel des SAMP

Ressources

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.