Passer au contenu principal

Avant l’examen

 

Accommodements pour les examens

  • Puis-je allaiter pendant que je passe un examen du CMFC ?

    Le CMFC reconnaît combien il peut être difficile de concilier le fait d’être un nouveau parent avec l’horaire des examens. Bien que vous ne puissiez pas amener votre bébé à l’examen, nous essaierons de trouver un espace privé au centre d’examen où vous pourrez tirer votre lait maternel.

    Les tire-lait de tous types, y compris les modèles portables en silicone, doivent être préapprouvés par le CMFC pour être admis à l’un des sites d’examen informatisé, et ils ne sont autorisés que dans les salles privées fournies à titre d’accommodement pendant l’examen.

    En fonction de votre horaire personnel d’allaitement et de la durée de votre séance d’examen, nous déterminerons avec vous les modalités (espace privé, prise électrique, temps de pause supplémentaire) qui conviennent le mieux à votre situation. En règle générale, si la séance d’examen d’un candidat dure 4 heures ou plus, nous offrons 30 minutes de pause facultative en plus de la pause habituelle.  

    Veuillez écrire à [email protected] pour faire une demande d’accommodement.

    Remarque : Les salles privées ne sont pas toujours disponibles et ne sont pas offertes dans tous les centres d’examen. Cela signifie qu’une candidate qui souhaite avoir accès à un espace privé peut être obligée de se rendre dans un centre qui n’est pas forcément le plus près.

  • Si je tire mon lait avant, pendant ou après l’examen, y a-t-il un endroit sur place où je peux le conserver ?

    Non. Aucun des centres d’examen ne permet l’accès à un réfrigérateur pour conserver le lait maternel. Si vous souhaitez conserver votre lait, vous devez apporter votre propre glacière. Veuillez noter que la glacière peut être inspectée dans le cadre du protocole de sécurité.

  • Pourquoi dois-je faire une demande spéciale pour obtenir le temps ou l’espace nécessaire pour tirer mon lait ?

    Espace : Les sites d’examen ne sont pas tous dotés de salles privées, et leur nombre est parfois limité. La demande peut dépasser le nombre de salles dont dispose un centre. C’est pourquoi il faut prendre des arrangements au préalable afin de garantir que toutes les candidates qui ont besoin d’une salle privée sont accommodées de façon adéquate.

    Temps : La plateforme d’examen est codée avec précision pour la durée standard de l’examen. Du temps supplémentaire pour les pauses facultatives doit être prévu et attribué à l’avance aux personnes qui en ont besoin. Il n’est pas possible de simplement ajouter du temps supplémentaire à l’examen le jour même.

  • Pour des raisons médicales, je dois utiliser un logiciel de lecture de texte durant l’examen. Puis-je quand même faire l’examen à distance sous surveillance et bénéficier de ce type d’accommodement ?

    Non. La plateforme d’examen n’est pas compatible avec un logiciel de lecture de texte.

 

Jours d'examen

 

Après l’examen

 

Correction de l'examen

 

Assurance de la qualité linguistique

  • Comment le CMFC s’assure-t-il de la qualité de la traduction de l’examen ?

    Après un rigoureux processus de rédaction des questions, le contenu est traduit par une traductrice médicale certifiée chevronnée (1re étape).

    La traduction est ensuite révisée par un médecin de famille indépendant et bilingue, dont la langue maternelle est le français. Ce réviseur a également participé au processus de rédaction des cas, connaît bien le contexte des questions et emploie la terminologie médicale en français qui est utilisée par les médecins francophones canadiens dans leur pratique quotidienne (2e étape).

    Une fois que ce médecin-réviseur francophone approuve la traduction, le contenu est révisé par l’équipe de traduction du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) afin de corriger toute erreur typographique ou grammaticale (3e étape).

    Pour s’assurer de la qualité de la présentation le jour de l’examen, le contenu est ensuite révisé une dernière fois (4e étape) après qu’il a été téléchargé dans le logiciel utilisé pour administrer l’examen.
  • Quel est le processus d’assurance de la qualité après l’examen ?

    Les commentaires que les candidats ont soumis par écrit avant et après l’examen sont analysés afin de détecter toute question problématique. Toutes les réponses en français sont notées par des médecins francophones qui sont également capables d’identifier d’éventuels problèmes de qualité concernant les questions.

    Selon le même processus que pour les questions en anglais, les questions en français dont la qualité a été remise en question durant la correction sont examinées individuellement et la décision de les éliminer de l’examen ou non est prise. Lorsqu’une question est exclue en raison de préoccupations en regard du taux de réussite dans l’une des langues, l’exclusion est automatiquement appliquée aussi à l’examen dans l’autre langue.

    Des analyses psychométriques assurent que les questions faisant partie de l’examen répondent aux normes de rendement prévues. Une attention particulière est portée à toute question qui relève une différence entre les mesures de rendement ou le schéma des résultats des candidats anglophones et francophones.

    Si on détermine qu’une erreur ou un problème dans une question, dans une langue ou l’autre, a pu avoir un effet sur le rendement des candidats, la question est éliminée et les analyses psychométriques susmentionnées sont effectuées de nouveau.
  • Quel est le processus d’amélioration de la qualité ?

    Le Comité des examens – Médecine familiale révise les commentaires provenant de quatre sources principales afin de déterminer les domaines à améliorer :
    • Les résultats à l’examen et les résultats des analyses effectuées après l’examen
    • Le rapport et les recommandations des coordonnateurs de l’examen portant sur les deux volets et faisant état de tout incident ou problème pendant l’examen
    • Les commentaires écrits des candidats
    • Les commentaires écrits des examinateurs
    Tous les commentaires des candidats concernant la traduction sont transmis à l’équipe de traduction du CMFC. Le Collège des médecins de famille du Canada est membre d’un comité mixte sur l’élaboration de lexiques normalisés de terminologie médicale. Ce comité est composé de représentants du Collège royal, du CMC, du CMQ, de la FMRQ ainsi que de l’Université Laval, de l’Université de Montréal et de l’Université de Calgary.

Ressources

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.